Projet de loi travail : Une loi controversée sur les libertés religieuses en entreprises annulée par les députés

Les élus, ont effectué ce mardi, 5 avril la correction du projet de loi El Khomri portant sur la réforme du code du travail. Plusieurs corrections ont été proposés, et les débats en commission des affaires sociales devront continuer jusqu’à la fin de la semaine. La loi, qui a déjà subi des corrections de la part du gouvernement après de nombreuses critiques dans sa précédente version, devra encore passer entre les mains des députés à l’Assemblée nationale dès le 3 mai.

Les mesures changées par les députés en commission

Les députés ont supprimé 61 principes importants du droit du travail, choisi par la commission Badinter, parmi lesquels, le plus critiqué, portant sur les libertés religieuses au travail. Cette mesure avait fait l’objet de plusieurs critiques venant de la droite et l’extrême droite avait été vivement critiquée par la droite et l’extrême droite, la considérant de peur de faire introduire le communautarisme dans l’entreprise.

Une commission paritaire, d’expérimentés et de spécialistes des relations sociales a été créée pour proposer une amélioration du code du travail au gouvernement. Ladite commission rendra ses travaux dans deux ans. Les salariés pourront prendre des congés au moment de l’embauche. Les onze heures de repos quotidien pour n’importe quel travailleur ont été confirmées.

Share this article