Loi travail : manifestation autorisée mardi entre Bastille et la place d’Italie, selon la CGT

D’après Pascal Joly, le secrétaire général de l’union régionale Ile-de-France de la Confédération générale du travail (CGT), le préfet de police de Paris a autorisé que la manifestation contre la loi travail soit organisée entre la place de la place de la Bastille et la place d’Italie ce mardi 28 juin dès 14 heures.

Très heureux de cette entente, M. Joly a déclaré que l’accord passera par une signature en préfecture vers 11 heures.

Pour que cette marche ait lieu, les syndicats opposées au projet de loi travail représentés par la CGT, union syndicale Solidaires, démocratique lycéenne (FIDL), Force ouvrière (FO), Fédération syndicale unitaire (FSU), Union nationale lycéenne (UNL), Union nationale des étudiants de France (UNEF) et Fédération indépendante et les autorités ont dû négocier avec la préfecture sur le parcours à emprunter.

« Le préfet a pris acte de notre agacement à propos du parcours du 23 juin. La tenue de cette première marche a donné naissance à une opposition et la mobilisation a failli être interdite par le gouvernement pour des raisons de sécurité après des heurts lors d’un mouvement organisé le 14 juin.

Les personnes hostiles à la loi travail étaient obligées de se contenter d’un parcours long de 1,6 kilomètre, près de la place de la Bastille et du bassin de l’Arsenal. Le marché surveillé par la police s’est déroulée dans le calme au point ou le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a apprécié les conditions dans lesquelles, la manifestation s’est déroulée.

Le Sénat vote la loi ce mardi

Il faut dire que la loi Travail a d’abord fait couler beaucoup d’encre, a fait sortir les politique et français de leur tanière, sans oublier les événements malheureux survenus ces derniers temps comme la vandalisation des locaux de la CGT et ceux de la CFDT. A ceux-ci s’ajoutent, des manifestations où le pacifisme a cédé à la violence. Ce qui a poussé le gouvernement de menacer d’interdire la tenue de manifestations…

L’épisode de la loi Travail a débuté en mars et son déroulement ne se fait pas de façon calme « l’atmosphère est très tendue actuellement » a avoué Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, suite aux actes de vandalisme perpétrés dans les locaux de la centrale dans à la veille du Week-end et critiqués par l’exécutif.

Et maintenant le texte doit être voté au Sénat après avoir été examiné par ces membres où la majorité est de droite. Il faut dire que ce projet qui doit être voté ce mardi a fait l’objet de plusieurs modifications comme la suppression des trente-cinq heures, le niveau minimal de vingt-quatre heures pour le temps partiel a été enlevé et l’extension de la garantie jeunes, le compte personnel d’activité a été légèrement amélioré et le summum des indemnités prud’homales a été remis.

Share this article

Créateur de JobPilot. J'aide les internautes dans leurs recherches d'informations dans le domaine de l'emploi et de la formation. De formation ingénieur, je suis dans le monde de l'aide à l'emploi et plus généralement dans le journalisme depuis 16 ans (2010). Rédacteur en chef sur Jobpilot.fr