L’apprentissage en recul dans les TPE artisanales

Si tous les métiers ou domaines d’activité embauchent, il y a certains qui occupent toujours la première place comme celui de l’artisanat. Celui-ci demeure celui qui emploi le plus d’apprentis avec 40% de recrutement en contrat d’apprentissage.

Cependant, dans certains secteurs importants on remarque un recul des recrutements des apprentis comme l’indique le second baromètre de l’artisanat effectué par l’Institut supérieur des métiers (ISM) et MAAF Assurances.

Le système d’apprentissage semble être en difficulté dans les TPE artisanales. Mais en termes de volume ces entreprises gardent la première place en ce qui concerne l’embauche d’apprentis en France car il n’y a qu’elles qui ont contracté 160 000 embauches d’apprentissage au cours de l’année 2016. Ce qui représente 37% des effectifs sur 430 000 apprentis et compte du fait ces entreprises n’occupent que 9% de l’emploi salarié marchand.

Dans ces entreprises on recense au moins un apprenti, alors que dans les PME, ils représentent 3% avec 20 travailleurs travaillant dans le même secteur.

Même si les entreprises artisanales ont gardé leur place, cela n’empêche pas qu’elles aient subit les revers de la crise de l’apprentissage avec la baisse des contrats à 4% en 2013-2014.

Le nombre d’apprentis qui a entamé une nouvelle formation au cours de cette période a baissé de 7% comparé à l’année 2012. Mais ce qui est le plus alarmant, c’est que dans certains domaines d’activité connus pour être de grands employeurs d’apprentis, ont baissé leurs embauches.

Parmi ces secteurs, vous avez le bâtiment qui a baissé de 11%, les services de 8%, les métiers de la fabrication de 10%. Il n’y a que le secteur de l’alimentation qui a progressé légèrement avec 2,5% d’embauches.

Ces baisses sont justifiées par la situation économique déplorable par laquelle, ces entreprises passent, car en 2010 et 2013 près de 12000 petites entreprises ont dû fermer entraînant la suppression de 54 000 postes.

Share this article