Le gouvernement fait face à des grèves et mobilisations contre la loi sur le travail

Le gouvernement sera obligé de faire face ce jeudi 31 mars, aux manifestations organisées par les défenseurs de la loi travail qui réclament que ce projet de loi soit purement et simplement abandonné.

Le mouvement risque d’être grand avec plusieurs préavis de grève venant de la SNCF, Total, EDF, RATP, Air France, du contrôle aérien et dans la fonction publique, la presse, les ports et docks, le commerce, les casinos… les transports ne seront pas épargnés par différentes désordres.

En ce jour, près de 200 marches, et manifestations sont attendus sur toute l’étendue du territoire, d’après les chiffres de la CGT. Cette mobilisation a été initiée par sept syndicats à savoir, la CGT, Solidaires, FO, FSU, mais également d’autres mouvements d’étudiants et de lycéens tels qu’UNL, UNEF, FIDL.

« En réalité cette loi ne favorisera pas la création de nouveaux emplois, accroîtra la précarité et les différences seront de plus en plus graves surtout envers les femmes et les jeunes », estiment les sept syndicats, promettant une « grosse » journée.

La marche à Paris commencera à partir de place d’Italie vers Nation, avec à sa tête Philippe Martinez de la CGT, Bernadette Groison de la FSU, Jean-Claude Mailly de FO ainsi que William Martinet de l’UNEF. Plusieurs élus écologistes doivent en principe y prendre part à l’instar de l’ex ministre Cécile Duflot et Noël Mamère.

Share this article

Créateur de JobPilot. J'aide les internautes dans leurs recherches d'informations dans le domaine de l'emploi et de la formation. De formation ingénieur, je suis dans le monde de l'aide à l'emploi et plus généralement dans le journalisme depuis 16 ans (2010). Rédacteur en chef sur Jobpilot.fr