Discrimination à l’embauche : Le secteur public affiche mauvais élève par rapport au privé

Le gouvernement avait lancé une enquête pour faire un étant sur les discriminations à l’embauche dans les entreprises publiques et privées en 2015. D’après les résultats de cette étude dévoilée par le chef du gouvernement, les chiffres sont très mauvais. En fait, les entreprises privées comme publiques utilisent des méthodes ségrégationnistes pendant le recrutement.

Les personnes issues des quartiers pauvres, étrangers, maghrébines et les femmes font l’objet d’une discrimination quand il faut avoir un emploi, selon les résultats du rapport de l’étude conduite par Yannick L’Horty, économiste et professeur à l’Université de Paris-Est Marne-la-Vallée.

Dans la fonction publique qui occupe 1/5 des emplois en France avec environ cinq cent mille embauches par an ne représentent pas l’image de la France et il ça n’a rien d’anodin.

3258 faux CV

Pour étayer ses chiffres, le rapport s’est basé sur une campagne de testing conduite par le cadre du recrutement de contractuels qui sont les plus nombreux à être embauchés dans les trois domaines de la fonction publique que sont l’État, les hôpitaux, les collectivités.

Les offres d’emploi ont reçu, 3258 demandes virtuelles, avec des CV identiques. Cinq métiers étaient visés à savoir infirmier, aide-soignante, policier, technicien de maintenance, responsable administratif.

Les candidatures se différenciaient par le sexe, l’origine, les compétences professionnelles, l’âge, alors qu’elles respectent le droit.

L’hôpital en mauvaise passe

Le rapport indique que les mauvais élèves sont les hôpitaux où on note une discrimination importante. Dans ce fléau, un profil français à la recherche d’un emploi a près de 40% plus de chance d’avoir un emploi alors qu’il n’y a que 28% des candidats maghrébin à la recherche d’un emploi qui aura la chance d’être recruté. Par contre, un candidat français de souche qui vit dans un quartier avantageux pourra avoir 31% des chances de se faire embaucher. D’autre part dans les commissariats audités, on ne voit aucune différence dans les méthodes de recrutement.

Share this article

Créateur de JobPilot. J'aide les internautes dans leurs recherches d'informations dans le domaine de l'emploi et de la formation. De formation ingénieur, je suis dans le monde de l'aide à l'emploi et plus généralement dans le journalisme depuis 16 ans (2010). Rédacteur en chef sur Jobpilot.fr