Crédit Suisse va supprimer 2.000 postes supplémentaires

Le Crédit Suisse envisage à nouveau faire des économies en supprimant des emplois afin d’affronter la baisse de son chiffre d’affaires surtout dans les activités de trading.

Le nouveau PDG de Crédit Suisse, Tidjane Thiam, veut accélérer la baisse des coûts pour corriger le fonctionnement de l’établissement. La seconde banque suisse va donc économiser 800 millions de francs en plus. L’entreprise vise des économies fixées à 4,3 milliards de francs suisses à l’horizon 2018.

L’établissement a également annoncé qu’il prévoyait la suppression de 2.000 emplois dans sa banque d’investissement, surtout dans son département Global Markets. Celle-ci a réalisé un résultat pas très appréciable suite aux coûts importants et d’un manque de liquidité dans l’obligataire, « une activité de la clientèle connue pour être basse depuis », a indiqué Tidjane Thiam. Globalement, l’entreprise envisage supprimer 6000 postes.

Société Générale resserre les coûts de sa BFI

Le patron du Crédit Suisse a également indiqué que les dévalorisations de Global Markets qui sont fixée à 633 millions de dollars au quatrième trimestre 2015, avaient connu un ralentissement à 346 millions au premier trimestre, le 16 mars 2016. Suite à ses dévalorisations, cette division connaître une perte au premier trimestre située en dessous de celle du trimestre passé.

Share this article

Créateur de JobPilot. J'aide les internautes dans leurs recherches d'informations dans le domaine de l'emploi et de la formation. De formation ingénieur, je suis dans le monde de l'aide à l'emploi et plus généralement dans le journalisme depuis 16 ans (2010). Rédacteur en chef sur Jobpilot.fr