Intel : fermeture prochaine de cinq sites en France et suppression de 750 emplois

Après la réduction de personnel faite au mois d’avril, Intel a encore en vue la fermeture de cinq centres de recherches, congédiant de ce seul fait 750 employés.

Parmi les sites intéressés par cette réduction d’effectifs se trouvent celui d’Aix-en-Provence, mis sur pied en 2015, celui de Sophia-Antipolis, concepteur des modems 4G, celui de Nantes qui œuvre dans les circuits intégrés et ceux de Montpellier et de Toulouse qui ont pour domaine d’action la technologie mobile.

Intel dont le marché était dominé par la vente des ordinateurs personnels, marché désormais en baisse, n’a eu d’autre choix que de procéder à un remaniement afin de pouvoir se tourner vers des domaines plus prometteurs comme le cloud.

Face à ce drame, le syndicat des employés de la branche française d’Intel prévoit passer aux négociations et crie vers le gouvernement afin d’obtenir son appui dans ce qui est désormais considéré comme l’une des plus grandes désindustrialisations dans le domaine des semi-conducteurs qui aient jamais eu lieu sur le territoire français.

Les syndicats précisent que les résultats des pourparlers, qui débuteront le 12 juillet, doivent être à la hauteur de leurs attentes.

Share this article

Informer. Dialoguer. Aider. Telles sont mes objectifs en partageant ici mes ressources et des actualités liées au monde du travail. Journaliste sur Jobpilot.fr