3Suisses en vente pourrait entraîner la suppression de 80 emplois

3SI a indiqué ce vendredi qu’il comptait vendre l’ensemble de ses activités de commerce en ligne parmi lesquelles, 3Suisses afin de recentrer ses activités et s’axer uniquement sur les services aux du commerce électronique. Cette réorganisation des activités ne sera pas sans conséquence, puisque le groupe va devoir se séparer de 80 salariés.

« Le Groupe 3SI a décidé de vendre toute ses activités e-commerce en France, Autriche, Belgique, Allemagne, République tchèque et Espagne, », si l’on tient compte du communiqué du groupe français, succursale d’Otto, entreprise allemande spécialisée dans la vente à distance.

Les marques qui seront vendues dans les mois à venir, sont celles installées en Belgique comme Unigro, Cemod en République tchèque, Cogemag-Excédence, 3Pagen, respectivement installées en Allemagne, France, Belgique, république tchèque, Autriche, France…

Vers la création d’une nouvelle entreprise

Actuellement, le groupe a déjà entamé la vente de trois autres sociétés dont Blancheporte, Becquet et Venca. Cependant, cette vague de cession ne sera pas du tout facile en tous cas d’un point de vue juridique pour 3Suisses. En fait, le groupe dispose de parts dans plusieurs activités comme l’assurance, d’après Antoine Pernod, représentant de l’entreprise.

« Il est indispensable de passer changer le cap en créant une nouvelle entreprise » qui sera composée d’une quarantaine de travailleurs reliée à l’entreprise belge 3Suisses Belgium et ses 23 travailleurs, pour être vendu, a précisé M. Pernod. « 80 postes seront supprimés » via un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), souligne-t-il.

Share this article

Créateur de JobPilot. J'aide les internautes dans leurs recherches d'informations dans le domaine de l'emploi et de la formation. De formation ingénieur, je suis dans le monde de l'aide à l'emploi et plus généralement dans le journalisme depuis 16 ans (2010). Rédacteur en chef sur Jobpilot.fr