France Télévision compte réduire ses effectifs

France Télévision n’a pas encore signé le contrat d’objectifs et de moyens (COM) pour la période 2016 – 2020.

L’entreprise a dévoilé sa méthode en vue de résoudre le gap financier de 150 millions d’euros auquel, il fera face au cours de ces cinq années d’après ses visions.

Ce manque prévisionnel est relatif à la hausse classique des charges de l’entreprise surtout de ses effectifs et ses prochains projets : France Info, la mise en ligne d’un site de SVOD à partir de l’année prochaine et l’appui à la création.

On se rappelle que la patronne de la chaîne, Delphine Ernotte, avait indiqué en avril qu’une partie de ce défi financier consisterait à économiser 70 millions d’euros.

Et l’autre partie concernerait les effectifs avec des départs à la retraite, une information confirmée par l’entreprise.

22 millions d’économies

« Avec cette réorganisation des effectifs il sera possible de recruter pratiquement 500 personnes dans les années à venir » a indiqué l’entreprise qui disposait de 9750 employés l’année passée. Il est prévu que plusieurs salariés partent à la retraite.

D’après l’organisation syndicale CGT, ce nouveau plan de restructuration en plus du premier COM et la réduction des employés dans le groupe mené entre 2012 et 2020 le nombre de poste s’établirait à 1 250 postes, soit 12,5 % des effectifs.
Quant aux recettes qui devraient augmenter de 80 millions d’euros entre 2016 et 2020, l’État a donné son accord et celui-ci correspond à la hausse du montant de l’aide publique octroyée à la chaîne. Fixée actuellement à 2,51 milliards d’euros, cette aide connaîtra une hausse de 38 millions d’euros l’année prochaine et des millions en plus par an jusqu’en 2020.

D’autre part, l’entreprise prend de l’avance en maintenant le cadre réglementaire appliqué actuellement sur la publicité et sa prohibition en soirée. Avec la réforme du parrainage, France Télévision envisage un bénéfice de dix millions sera réalisé chaque année.

Share this article